26 mai 2010

"Dirigez-vous vers l'abri le plus proche"


"Mercredi 26 avril à 11 heures aura lieu l'exercice national de protection civile. Au son d'alerte, veuillez rejoindre rapidement l'abri le plus proche."

Vite, vite, finir au plus vite le laboratoire de microbiologie ce matin! Pas question de se retrouver piégés au sous-sol dans le refuge anti-aérien qui abrite les incubateurs bactériens de toute la faculté! Même rengaine, comme chaque été, comme chaque année...


Rien ne rabroue mieux cette tension pernicieuse qu'une petite pointe de cynisme local. On vous assurera du pire pour continuer d'espérer le meilleur. La saison des guerres est déclarée ouverte entre petites phrases, frictions discrètes, provocations mesurées, pléthore d'exercices civils et militaires, assurances sincères, et affolements médiatiques. Jérusalem connait les sirènes, il y en a d'ailleurs une, monocorde, chaque vendredi qui sonne une minute pour l'entrée de shabbat. Elle résonne dans le creux des collines, vibre entre les épines des cèdres, se fond dans le soir qui descend lentement sur la ville. Celle-ci est différente. Le son revient lancinant, effraye les oiseaux de son insistance alarmante. Mais où est-il cet abri?

La notice de l'université contenait pourtant une carte des lieux protégés du campus, qu'aucun d'entre nous n'aura bien évidemment ouvert, nous suivons le mouvement. "C'est nul, quand on était mômes au moins on manquait les cours" - pas de chance pour nous, la pause déjeuner saute. Ou pas, finalement, car dans l'un des abris atomiques se trouve... un stock de pâtisseries! Bien caché, jusqu'ici insoupçonné par les navigateurs souterrains chevronnés que pensions être, voilà de quoi éclairer d'un jour nouveau la perspective fort ennuyeuse d'un exposé sur la structure secondaire des macromolécules.

5 commentaires:

Elea a dit…

vous avez au moins ete ds un abri.quand la sirene a retentit la prof nous a dit vous avez un abri en salle 106 maintenant on peut poursuivre le court ;)

Jenny a dit…

sympa, ton blog =D

Anonyme a dit…

j'ai lu ton blog. depuis le debut daté de mai 2009 ou tu dis etre arrivée.
Si je résume la situation:
tu es étudiante en medecine avec une formation en biomecanique. Je suppose donc, vu que tu devais avoir 18 ans pour la deuxième intifada soit que tu dois avoir autour de 28 ans.
Le fait que tu parles de biomecanique me porte à supposer que tu as fait des etudes au canada dans ce domaine, avant de revenir vers la medecine.
Tes etudes en Israel sont payées par l'état contre un engagement de service dans le domaine medical dans Tsahal. Par conséquent, je suppose que tu es independante (dans la mesure du possible) par rapport à tes parents. Puisque tes parents sont rentrés en france après avoir séjourné en israel, je suppose que tu es d'une famille plutot cultivée.
Tu as été secouriste bien avant d'etre étudiante en medecine , et tu as exercé en Israel, au cours de sejours précédent ton arrivée en mai 2009. Vu que tu es en train de te farcir la biologie moleculaire et les stats, tu dois être probablement en première ou deuxième année maintenant. la relecture de ton blog me confirme ce point.


Tu es modérée, sioniste sans exces, capable de t'integrer dans une société "compliquée" pour revenir à tes termes.
j'ai eu grand plaisir de faire ta connaissance sur internet.

nassib

Anonyme a dit…

rassure toi, je ne fais pas partie des services secrets barbus.
tu peux me trouver sur facebook : gregoire khairallah nancy

Perle a dit…

J'avoue qu'à la vue de ce commentaire je me vois déjà fichée. Tu y es presque. Mais non, je n'avais 12 ans aux débuts de l'intifada... et l'armée finalement semble ne pas avoir décidé de m'intégrer aux corps médicaux, il semble que je ne serais en uniforme que pour un an.

Nassib, je me demande si tu as un blog, que je puisse à mon tour en savoir un peu plus...?