13 mars 2010

"Nous sommes un pays moderne"


Il a fait chaud à Jérusalem cette semaine. Les vents venus du désert ont soufflé en soirée, charriant sur leur sillage les plumes des oiseaux migrateurs de retour de leurs lointains voyages, caressant les grappes de pétales mauves qui parent les glycines depuis quelques jours. En sarwell cotonnés, les israéliens bronzent en terrasse ou sur l'herbe encore verte du campus, et les odeurs de monoï se mêlent à celle, humide, de l'air conditionné remis en marche dans les salles de l'université.

Mais ça chauffe aussi dans la vieille ville... Les émeutes durcissent et redeviennent, après plusieurs années de calme, une image iconique de la fin de semaine. Après les prières du vendredi à Al Aqsa, les pierres lancées de l'esplanade des mosquées pleuvent sur les Juifs priant face au Mur des Lamentations. Pour la première fois en 5 ans, un bouclage complet de la Cisjordanie est en place ce weekend, uniquement motivé par la tension palpable à l'approche des fêtes de Pessah'.

Mais l'évènement, le seul, le vrai, celui qu'il était impossible de manquer, qui a éclipsé la visite de Joe Biden, la crise diplomatique qui s'en est ensuivie, celui qui fait de nous un pays moderne, qui a passionné les talkbackers et pour lequel le suspens est monté progressivement avec les jours de la semaine, celui pour lequel des centaines d'adolescents israéliens ont fait la queue patiemment, probablement pour la première de leur vie, sésames en main pour l'entrée en "terre promise", c'est bien sur l'ouverture du premier magasin H&M du pays!

Encore une semaine presque ordinaire dans cette ville aussi historique qu'hystérique...

2 commentaires:

Ô. d'Evian a dit…

Tu étais peut-être à Montréal au moment de l'ouverture du H&M sur Sainte-Catherine. C'était un événement de portée forcément mondiale, aussi. ;)

Super blogue, Perle. Intéressant et plein d'humour! Bravo.

Perle a dit…

Merci! :)